archive

Archives de Tag: buzz

Vous l’avez sûrement vue, la vidéo des voeux en chinois de Maurice Lévy, PDG du Groupe Publicis.

Un choix judicieux, dans la mesure où la Chine est un des marchés les plus prometteurs en terme de business pour le Groupe, qu’il vient de faire l’acquisition d’une société chinoise de RP de premier plan.. et que le chinois est la langue la plus parlée au monde. Une façon de souhaiter la bienvenue à tous ces nouveaux salariés et de réaffirmer la dimension internationale du groupe.

Postée un peu partout, elle fait le buzz !

Les commentaires ne sont pas tous très positifs, mais ça, ça fait partie du jeu. Il faut tirer un coup de chapeau à son auteur, qui a déjà fait la preuve de sa créativité l’année dernière avec ses voeux en ligne en français et en anglais.

Je me suis juste interrogé sur 2 choses.

Le Nouvel An chinois ne tombe pas le 31 décembre. Il est flottant, et cette année ce sera le 3 février 2011. Comment vont réagir les salariés chinois ?

Et surtout, les sites de partage sur lesquels la vidéo a été postée  – Youtube notamment – sont interdits en Chine. De même que Facebook et Twitter, qui sont des amplificateurs incontournables !

Je ne doute pas que les salariés chinois auront d’autres canaux pour voir la vidéo des voeux, ne serait-ce que via l’intranet du Groupe.

Si je partage ici ces réflexions, c’est pour que nous n’oublions jamais un des fondamentaux de nos métiers : le choix d’un média doit aussi – et d’abord – garantir de toucher sa cible. Même – et peut-être surtout – avec l’internet. On passe trop souvent à côté de cette évidence pour ne pas profiter de l’occasion pour le rappeler.

Dans ce cas d’espèce, la muraille de Chine électronique est bel et bien une réalité. A l’heure de la globalisation des échanges et de la mondialisation de l’économie, internet ressort comme un des média les mieux placés en terme de rapport prix/efficacité. Mais en tenant compte des contraintes propres à chaque cible.

Meilleurs voeux à tous !

Je ne saurais pas compter le nombre de fois où j’ai entendu cette ritournelle autour de moi… Le buzz, c’est une vraie tarte à la crème. Sauf que cette année, j’en ai vécu un de l’intérieur. Voici comment s’est propagée, étape par étape, la rumeur sur la création du pont le plus long du monde entre La Corse et le continent. Voici l’histoire en 4 actes du New Marseille Calvi.

LE CONTEXTE

La Compagnie Méridionale de Navigation, challenger de la SNCM et de Corsica Ferries, nous a demandé d’imaginer un dispositif original et abordable pour créer de la notoriété sur la ligne Marseille Calvi. Avec des moyens limités – par rapport à ceux de ses concurrents – pas question d’entrer dans des schémas classiques d’affichage ou de TV. Il fallait trouver autre chose.

ACTE 1 / Amorcer le buzz avec une idée ‘énorme’ qui ne peut pas passer inaperçue

Un architecte canadien mégalomane qui se dit visionnaire explique dans une vidéo son projet fou : bâtir un pont entre Marseille et Calvi. Plus de 280 km d’asphalte sur l’eau, 2 îles intermédiaires, un budget du double de celui du tunnel sous la manche, l’emploi des dernières techniques de stabilisation… ‘Il ne faut plus parler de pont mais de lien’ conclut la vidéo.

Objectif numéro 1 : rendre le projet crédible.

Postée sur Youtube et Watt TV début avril, la vidéo est rapidement reprise par de très gros sites de buzz : chauffeur de buzz, tijuana.fr, marseille.tv.

La vidéo renvoie sur le site de l’architecte qui porte de projet du pont, qui lui-même renvoie sur le profil Facebook de l’architecte qui compte ‘déjà’ plus de 130 amis. Le site est hébergé au canada, pour éviter tout risque de fuite.

Le New Marseille Calvi s’installe dans le paysage du web français.

Une deuxième vidéo est rapidement mise en ligne et exclusivement consacrée aux images du projet.

Pour donner le maximum de crédibilité au projet, un contenu spécialement rédigé est publié sur Wikipédia.

ACTE 2 / Initier la polémique et l’entretenir

Immédiatement après l’amorçage, un groupe d’opposants au projet piloté par l’agence voit le jour sur Facebook : « 50 000 personnes contre le pont vers la corse ». Il renvoie vers le blog des opposants, créé pour l’occasion.

La rumeur montante ne tarde pas à intéresser la presse en ligne, qui commence à écrire des articles sur le sujet : le post.fr, corsematin.fr, starwizz.com, econostrum.info

Les articles sont rédigés à partir des vidéos, du site de l’architecte, du profil Facebook des opposants, du blog des opposants.

La polémique se développe entre les ‘pour’ et les ‘contre’ le pont sur Facebook, Twitter, le blog des opposants, sur les commentaires des articles postés.

ACTE 3 / La pression maximale

Mais le premier à réaliser une vraie interview du ‘faux architecte’ est marsactu.fr qui titre : « L’homme qui veut construire un pont entre Marseille et Calvi existe, nous lui avons même parlé ». Pour sécuriser au maximum l’opération, une ligne de téléphone mobile a été ouverte auprès d’un opérateur… canadien !

A partir de là, de doute s’installe : et si c’était vrai ?

Dans la foulée, un deuxième article du post.fr rédigé à partir d’une interview également. Il scelle définitivement le succès du buzz.

Seul le JDD.fr est sceptique, mais son article renforce la rumeur et consolide de référencement.

Dès lors c’est la déferlante : pas moins de 80 sites de blogueurs et d’info en ligne parlent du projet de pont, trustant au plus fort du buzz les 6 premières pages de résultat sur Google pour la requête « Pont Marseille Calvi ». L’internet Corse s’empare du sujet avec des reprises sur corsematin.com, econostrum.info, corsicanews.net notamment. Même un blog de supporters de l’OM traite du sujet !

France 3 Corse y consacre une chronique de 5 minutes dans son émission Ma Corse me Suit Partout.

La vidéo compte plus de 10 000 vues, le groupe Facebook presque 500 personnes, parmi lesquelles des sympathisants de la compagnie concurrente la SNCM.

L’opposition devient virulente ! La pression est maximale !

ACTE 4 / La révélation

15 jours après la publication de la première vidéo, le temps de la révélation est venu.

Une nouvelle vidéo est postée sur Youtube et Watt TV : ‘Mieux qu’un Pont, La Méridionale ! »

Le blog des opposants est totalement ré-habillé et devient le blog officiel de l’opération.

Les blogueurs et journalistes qui avaient écrits des papiers sont contactés.

En 24 heures, la révélation est déployée. Les sites de presse en ligne saluent l’opération : Le post.fr, corsematin.frmarsactu.fr, econostrum.info.

Le profil Facebook des opposants continue d’acquérir des fans.

ET LE MEILLEUR POUR LE FIN

3 mois après, France Info s’empare du sujet pour en faire un cas d’école dans sa chronique ‘Le vrai du faux’. A écouter absolument !